Maux de dos causés par un problème aux pieds

Consultation Gratuite pour vos problèmes de Pied

Plusieurs de nos patients se plaignent de maux de dos, ou de douleurs aux genoux, à la hanche et à la cheville. Souvent, ce sont des symptômes associés à une affection du pied. Le patient peut constater que ses pieds se déroulent excessivement vers l’intérieur, mais ne réalise pas que la pronation excessive de ceux-ci entraîne un changement d’alignement du dos, de la hanche, du genou et de la cheville, provoquant de la douleur. Ceci peut toucher les enfants comme les adultes.

Maux de dos / Back pain

La douleur au genou, à la hanche et au dos peuvent résulter d’un changement d’alignement et de la façon dont les pieds travaillent en marchant. Certains problèmes ou pathologies du pied incluant la douleur dans des zones spécifiques ou des limitations de mouvement peuvent vous forcer à changer votre démarche pour éviter la douleur. Cette compensation, ou changement de démarche, peut entraîner une usure prématurée de certaines zones articulaires. La douleur et les autres symptômes qui surviennent plus tard sont généralement compensatoires et souvent résolus en corrigeant le problème initial.

L’hyperpronation des patients avec des problèmes de pied induit souvent un déroulement vers l’extérieur pour alléger les symptômes et la douleur en marchant. Ceci peut provoquer une tendinite de la partie externe du pied, la jambe, la cuisse et du genou et entraîner des maux de dos comme suite au changement d’alignement.

Si votre pied ne se déroule pas correctement lors de la phase d’appui et que vous avez mal au dos, à la hanche ou au genou, rappelez-vous que les problèmes de pied peuvent provoquer des problèmes à d’autres parties de votre corps. Certains peuvent suivre un traitement médicamenteux ou une thérapie pour traiter la douleur sans observer de résultats. D’autres ne peuvent bénéficier de chirurgie et vivent avec une douleur et un dysfonctionnement chroniques limitant leur capacité dans leurs tâches quotidiennes ou la pratique d’activités physiques.

Les interventions chirurgicales ne sont recommandées qu’après épuisement des traitements conservateurs. Même si le succès, l’amélioration ou l’efficacité des méthodes conservatrices ne sont jamais garantis, il est préférable de s’assurer si les méthodes non chirurgicales peuvent résoudre le problème avant de soumettre un patient à la chirurgie. Dans certains cas, des traitements simples peuvent alléger la douleur associée à des problèmes paraissant complexes. Vaut mieux tenter de modifier la biomécanique en tout premier lieu avant d’entreprendre d’autres démarches.

Show Buttons
Hide Buttons
Faites Appel à nos Experts dans L'une de nos 30 Cliniques : Consultation Gratuites